منابر المغرب

مرحبا بك زائرنا الكريم منابر تفتح لكم أحضانها وتعوكم للمساهمة في منابرها أي مساهمة منكم دعم لتلامذتنا وأبنائنا
منابر المغرب

منابر التربية، المتعة والإفادة تشكيل وإدارة الأستاذ الكبير الداديسي

عزيزي الزائر المشرفون على المنتدى يبدلون مجهودا لإفادتك سجل نفسك وساهم ولو بكلمة واحدة
منابر تدعو كافة المنتديات والمواقع التربوية لتشكيل رابطة وطنية للمنتديات والمواقع التربوية التعليمية
يمكننا التواصل من خلال eddadissi2002@gmail.com

    Aux Champs , Maupassant

    شاطر
    avatar
    الكبير الداديسي
    Admin

    عدد المساهمات : 934
    نقاط : 2736
    تاريخ التسجيل : 08/01/2011

    Aux Champs , Maupassant

    مُساهمة من طرف الكبير الداديسي في الثلاثاء فبراير 08, 2011 4:31 pm

    Aux Champs , Maupassant

    Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d'une colline, proches d'une petite ville de bains. Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever tous leurs petits. Chaque ménage en avait quatre. Devant les deux portes voisines, toute la marmaille grouillait du matin au soir. Les deux aînés avaient six ans et les deux cadets quinze mois environ ; les mariages et, ensuite les naissances, s'étaient produites à peu près simultanément dans l'une et l'autre maison.
    Les deux mères distinguaient à peine leurs produits dans le tas ; et les deux pères confondaient tout à fait. Les huit noms dansaient dans leur tête, se mêlaient sans cesse ; et, quand il fallait en appeler un, les hommes souvent en criaient trois avant d'arriver au véritable.
    La première des deux demeures, en venant de la station d'eaux de Rolleport, était occupée par les Tuvache, qui avaient trois filles et un garçon ; l'autre masure abritait les Vallin, qui avaient une fille et trois garçons.

    Tout cela vivait péniblement de soupe, de pomme de terre et de grand air. A sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d'oies assemblent leurs bêtes. Les enfants étaient assis, par rang d'âge, devant la table en bois, vernie par cinquante ans d'usage. Le dernier moutard avait à peine la bouche au niveau de la planche. On posait devant eux l'assiette creuse pleine de pain molli dans l'eau où avaient cuit les pommes de terre, un demi-chou et trois oignons ; et toute la lignée mangeait jusqu'à plus faim. La mère empâtait elle-même le petit. Un peu de viande au pot-au-feu, le dimanche, était une fête pour tous, et le père, ce jour-là, s'attardait au repas en répétant : "Je m'y ferais bien tous les jours."



    Questions de compréhension:

    1-Quel est le type de ce texte? Pourquoi?
    2-Qui parle dans ce texte ?
    3-Quels renseignements nous donne le narrateur sur le lieu et les personnages?
    4-A quel(s) temps sont conjugués les verbes?
    5-Quelle est l'intention de l'auteur?

    Faites un effort personnel, ensuite voir les réponses ci-dessous.









    Réponse:

    1- Dans ce début de la nouvelle, Maupassant présente le cadre(lieu, temps, personnages) de son histoire. Il utilise la description. C'est l'état initial ou l 'équilibre1.

    2-Un narrateur inconnu prend en charge le récit.
    3-Le texte présente deux familles paysannes très pauvres qui vivent de la même façon ( la misère) ,en confondant leur progéniture. Les personnages sont deux familles : les Tuvache et les Vallin.

    4-Le texte est rédigé à l'imparfait, à la 3ème personne.
    5-Le texte nous donne à voir un tableau champêtre. Il souligne certains détails "réalistes". C'est une description dévalorisante: la marmaille,terre inféconde, tout cela, Tuvache, mioches, moutard, masure, leurs produits...

      الوقت/التاريخ الآن هو الخميس ديسمبر 14, 2017 3:45 pm